Commentaire de la Parole 20 03 Dieu est Amour

Frères et sœurs, chers amis. Si on nous demandait de résumer notre foi en un mot, nous n’aurions pas facile. Et pourtant, si nous choisissons le verbe Aimer, nous résumons bien l’essentiel du message chrétien. « Il suffit d’aimer », disait Saint Thérèse. Mais est-ce aussi simple que cela. Si nous suivons le Christ, nous verrons que ses paroles sont cohérentes avec ses actions, et que son amour ira jusqu’au don de sa vie.  L’amour auquel nous invite jésus Christ est un amour pur, un triple amour.

Amour de Dieu, premier servi. Comment d’ailleurs pourrions-nous prétendre être chrétiens si nous ne lui laissons pas de place dans nos journées et au fond de notre cœur ? Ce commandement de l’amour, Jésus le reprend dans la première alliance, car c’est un docteur de la loi, un connaisseur de la parole qui lui pose cette question.

Mais Jésus interpelle son auditeur en associant un second commandement, tu aimeras ton prochain comme toi-même.  Si nous sommes chrétiens, nous ne pouvons passer aux côtés de la détresse humaine. Ce n’est pas une option, c’est un devoir chrétien que nous retrouvons dans le chemin du partage, de la solidarité qui nous est proposé en ce temps de carême. Nous pouvons encore plus en ce carême 2020 nous montrer solidaires des plus nécessiteux, des pauvres, des souffrants.

Si nous lisons bien les commandements que jésus met en avant, nous verrons aussi que nous sommes appelés à l’amour, au respect de nous-même.  Cela pourrait paraître non chrétien de s’aimer soi-même. Mais nous devons avoir, en tant que disciples de Jésus Christ une grande estime de nous et de nos capacités à construire ensemble un monde plus beau. D’ailleurs, le chemin du jeûne qui nous est proposé en ce temps de carême est aussi un chemin de rencontre de nous-même.

Jésus n’exagère il pas quand il donne trois commandements au lieu d’un ? Non, car il répond tout à fait correctement à la question posée, mais de manière inattendue. Le premier commandement que Jésus nous donne, c’est : Ecoute ! Comment pourrions-nous aimer si nous ne laissons pas de place à l’écoute dans notre vie. Et en ce temps de confinement, nous voyons tant de geste de solidarité qui ont tous leur base dans une écoute des attentes humaines.

Alors, devons-nous être un cœur qui aime, ou des oreilles qui écoutent ?

Osons demander au Seigneur, Donne-nous un cœur qui écoute !

Bonne journée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.