méditation pour un vendredi saint

voici une méditaion d’Alexis pour nourrir notre prière aujourd’hui.

La Passion du Christ demeure toujours de l’ordre du mystère. Mystère au sens courant du terme, car la seule raison humaine ne peut saisir comment le salut peut être apporté par tout ce déchaînement de violence et de souffrance qui conduit à la mort ignominieuse d’un homme. Mais surtout mystère de la foi, qui ne peut être approché que par la révélation de l’amour infini de Dieu. Car Jésus meurt par amour, parce que Dieu se meurt d’amour pour l’homme. Tout chrétien se trouve, un jour ou l’autre, confronté à ce paradoxe inouï d’un Dieu qui meurt sur la Croix. Seule la contemplation du Christ peut nous donner de traverser ce mystère, c’est dans sa vie et dans sa mort qu’il nous faut trouver le dévoilement de la vérité : Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique . L’événement de la croix est un acte libre, l’offrande ultime que Jésus fait de lui-même. Le Christ meurt librement, il domine d’un bout à l’autre le drame de sa Passion. À lire les scènes des procès qui lui sont faits, chez le grand-prêtre Hanne et chez Pilate au Prétoire, la façon dont tout se déroule, on a l’impression que tout cela déborde largement la conscience et la liberté des acteurs de la tragédie. Au milieu de toute l’agitation qui règne, des hurlements de haine de la foule, seul Jésus garde la maîtrise de l’action, comme s’il était seul à savoir ce qui se passe. Et c’est au moment même où tous les protagonistes s’imaginent l’avoir détruit par ce déferlement de malveillance, de brutalité et de mort, que celui-ci devient maître de cette mort et inverse l’ordre des choses. Et les persécuteurs deviennent les agents de leur propre défaite. Jésus mène l’action par la présence insoutenable de son mutisme. Les quelques paroles qu’il prononce, ses interminables silences, sont largement évocateurs. On attendrait de lui une justification apaisante pour ses partisans, une parole confondante pour ses ennemis, mais il se tait. Cette attitude converge vers un seul but : que lui disparaisse et que le Père soit reconnu et glorifié. Impossible d’imaginer abaissement plus profond et plus pleinement accepté, fidélité plus intégrale. Pourtant rien de morbide dans cet abandon, c’est une confiance, une offrande vertigineuse au Père. N’atteignons-nous pas ici les moments les plus difficiles de l’amour ? Mais un amour que l’on hésite à nommer, tant il est absolu dans sa densité et implacable dans ses conséquences. Un amour au-delà de l’affectivité, un amour qui est feu consumant et brûlant jusqu’aux dernières racines de l’attachement à soi-même, fondement de l’existence. Ce soir, le Christ meurt et nous restons devant sa Croix. La croix, instrument de l’ignominie des hommes en même temps que signe de sa victoire sur la mort. Ce soir Dieu rejoint notre humanité jusque dans la mort pour que nous ayons la vie. Contemplons cette vie qui se donne. Et en elle trouvons la force et la paix de continuer à aimer.

2 réflexions sur “méditation pour un vendredi saint

  1. Anne-Elisabeth

    Merci, cher Alexis, pour cette nourrissante réflexion ! Merci, cher Benoît, de nous l’avoir transmise. Belle et sainte fête de Pâques, remplie de l’amour que le Christ nous manifeste…

    J'aime

  2. Sadzot Françoise

    Merci de nous partager cette méditation du vendredi saint.
    En ce jour, nous restons devant cet incroyable mystère , et devant cette croix.
    Puisse Dieu, qui nous aime tellement, augmenter notre foi, car être chrétien reste pour moi, une certaine « folie » ….. Bonne et sainte fête de Pâques .

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.