méditation de ce 9 juin

Merci à Alexis de sa méditation. soyons sel de la terre et lumière du monde.

Il suffit d’un rien pour que tout change, une lampe dans la maison, un grain de sel, un brin de foi. Pour illustrer l’enseignement de son discours des Béatitudes, Jésus utilise des exemples simples. Ils n’ont rien d’extraordinaire et son faciles à comprendre. Trop faciles parfois pour certains qui préfèrent compliquer les choses. Des propos qui nous engagent aussi à témoigner dans le monde.

Vous êtes le sel de la terre, la lumière du monde. Sel et lumière sont chargés de valeur symbolique. Le sel sert à faire ressortir le goût de ce qui paraissait fade, il conserve aussi certains aliments, empêchant leur dégradation. La lumière permet de voir le chemin, de découvrir des présences que la nuit cachait. Après les ténèbres, la lumière fait renaître l’espérance, le goût d’exister.

Le sel comme la lumière n’existent pas pour eux-mêmes, mais changent tout. Le sel n’est pas fait pour rester dans la salière mais, une petite pincée de sel dans les aliments en fait ressortir toute la saveur. Il ne donne pas de goût à ce qui n’en aurait pas. Invisible, enfoui, il met en valeur la saveur unique, insoupçonnée de chacun des mets. Les chrétiens n’ont pas la vocation de rester repliés sur eux-mêmes, cachés et protégés dans un cocon, pas plus qu’ils n’ont à s’imposer. Mais à ce monde souvent fade et triste, ils ont à révéler les richesses méconnues qu’il porte enfouies. Alors, tout devient possible.

On utilise le sel pour conserver la viande et certaines denrées, entraver leur putréfaction. La présence du chrétien dans le monde, s’il est vraiment sel de la terre, est un garde-fou contre toute décomposition, délitement du lien social. Pour cela, les chrétiens sont invités à s’investir à tous les niveaux de la société, tant politique que social et économique, ou encore culturel, scientifique et artistique. Même en prenant le contre-pied des idées reçues, au risque des critiques, des rejets et parfois des persécutions.

Mais ils doivent s’y comporter toujours en chrétiens, car si le sel se dénature, il n’est plus bon à rien. Ce qui donne sa consistance au christianisme, c’est sa cohérence, l’adéquation entre le dire et le faire. C’est dans notre être-chrétien que nous donnerons toute la force de notre témoignage. En s’engageant pour les plus humbles, les plus faibles, sans aucune compromission avec les puissants ou les oppresseurs.

Il faut allier l’enfouissement du sel avec le rayonnement de la lumière sur le lampadaire Mener les deux de pair avec discernement. Prendre conscience aussi que trop de sel, ou qu’une lumière trop forte, sont tous deux contreproductifs. L’excès de sel peut altérer le sens du goût et les lumières trop crues sont éblouissantes. Et donc ne pas rechercher l’hégémonie, ni à imposer à tout prix ses idées, mêmes si elles sont justes et bonnes. Seuls l’exemple et la persuasion permettent de faire évoluer les opinions.

Tenir à la discrétion et à l’humilité de notre action. Être transparents et disponibles aux autres. Partager avec celui qui a faim, couvrir celui qui est sans vêtement. Ne pas se dérober, mais être des frères et des sœurs pour tous. Construire la paix, là où nous sommes, en faisant disparaître les injures, les paroles qui blessent et qui tuent, le geste violent.

Alors notre obscurité se changera en lumière, nous serons d’autres Christs. Au milieu de tous et pour tous, nous serons sel de la terre et lumière du monde.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.