évangile et homélie de ce 4 novembre

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, de grandes foules faisaient route avec Jésus ; il se retourna et leur dit :
  « Si quelqu’un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut pas être mon disciple.

    Celui qui ne porte pas sa croix pour marcher à ma suite ne peut pas être mon disciple.
    Quel est celui d’entre vous qui, voulant bâtir une tour, ne commence par s’asseoir
pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi aller jusqu’au bout ?
    Car, si jamais il pose les fondations et n’est pas capable d’achever,
tous ceux qui le verront vont se moquer de lui :     “Voilà un homme qui a commencé à bâtir
et n’a pas été capable d’achever !”
    Et quel est le roi qui, partant en guerre contre un autre roi, ne commence par s’asseoir
pour voir s’il peut, avec dix mille hommes, affronter l’autre qui marche contre lui avec vingt mille ?
    S’il ne le peut pas, il envoie, pendant que l’autre est encore loin,
une délégation pour demander les conditions de paix.     Ainsi donc, celui d’entre vous qui ne renonce pas à tout ce qui lui appartient ne peut pas être mon disciple. »

L’évangile que nous venons d’entendre n’est certainement pas la page la plus simple des 4 évangiles. Jésus, homme de vérité, ne cache pas que celui qui veut le suivre n’aura pas simple tous les jours. Il revient sur le plus grand commandement, celui de l’amour. Et s’il nous faut vivre d’amour dans nos relations humaine et avoir une certaine estime de soi, nous ne pouvons passer à côté de l’exigence chrétienne. Il nous faut mettre Jésus à la bonne place, Dieu doit toujours être le premier. Si nous sommes appelés à aimer notre prochain, c’est parce que nous aimons Dieu, et que nous nous reconnaissons aimés de Lui.  Si notre essentiel n’est pas Dieu, nous ne pouvons prétendre vivre une vie chrétienne.

Cependant, Jésus ne nous invite pas à mépriser l’amour du prochain ou l’estime que nous avons de nous-même. Le commandement de l’amour est comme un diamant à trois faces, on ne peut isoler l’une de l’autre. Si nous méprisons notre vie sociale, et c’est encore plus vrai dans le temps de crise que nous traversons, nous nous isolerons, ne serons plus solidaire des souffrances de notre monde.

Et si nous décidons librement de suivre jésus, il nous faudra accepter les jours aisés, mais aussi les épreuves qui nous attendent. Jésus a, par amour, été au bout de son chemin et a lui-même porté sa croix.  Il nous faut aussi, avec courage, porter la croix de nos épreuves avec courage. Et cela nous parle dans cette période ou la croix de notre monde nous semble si lourde à porter :  virus, isolement, violence dans le monde, …

La crise sanitaire que nous traversons ne peut nous ôter notre espérance chrétienne. Nous ne sommes pas seuls dans nos épreuves, Dieu marche à nos côtés, et quand la route nous semble trop exigeante, il nous porte dans ses bras.

L’évangile de ce jour nous rappelle aussi qu’il faut trouver un équilibre dans notre vie chrétienne entre l’action et la prière.

Celui qui bâtit une tour réfléchit avant d’entamer la construction, celui qui est en guerre se prépare avant la bataille. Et nous ,chrétiens, si nous voulons agir pour un monde meilleur, il nous faut aussi ressourcer notre intériorité. Nous devons, dans cette pandémie inventer de nouveaux chemins pour vivre notre foi, et mettre tout d’abord ces chemins en face de Dieu. Tous les efforts que nous pourrions faire pour « dé confiner » la vie spirituelle ne peuvent se contenter d’être des efforts humains, ils doivent être en accord avec la volonté de Dieu.

Nous fêtions il y a 3 jours les saints et saintes que nous pouvons prendre en exemple. Demandons à Saint Charles que nous fêtons aujourd’hui la force et le courage dont nous avons besoin pour décider aujourd’hui de faire un pas de plus sur le chemin de la foi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.