Commentaire de l’Évangile 21 04

Merci à Alexis de nourrir notre réflexion par ce commentaire .

L’entretien avec Nicodème nous confronte avec les réalités de l’Esprit saint. Plutôt que de le situer de manière théorique, Jésus le montre dans son action déterminante et transformatrice. Il insiste sur cette nouvelle naissance qui seule permet d’accéder dans la foi aux vérités de Dieu et de son Royaume.

L’évangéliste situe l’épisode en début du ministère de Jésus, après les noces de Cana. Lui et ses disciples sont venus à Jérusalem pour la Pâque et déjà apparaissent les première polémiques avec les autorités, après qu’il eût chassé les marchands du Temple.

Nicodème est ce notable pharisien qui prendra la défense de Jésus et participera à son ensevelissement. Pour l’heure, il vient questionner Jésus sur les signes qu’il accomplit. Et il se fait quelque peu malmener par lui, qui lui reproche de ne rien connaître des vérités spirituelles.

L’enjeu est l’avènement du règne de Dieu. Pour Jésus, si quelqu’un n’est pas engendré d’en-haut, il ne peut voir le Royaume de Dieu (Jn 3,3). Autrement dit, seul un mode d’existence entièrement nouveau, qui se reçoit de Dieu, peut permettre d’accéder au Royaume, ce que Jésus appelle la vie éternelle, qui représente une plénitude de vie en Dieu.

Dieu lui-même opère par son Esprit pour nous donner cette connaissance. Ce que Jésus appelle naître de l’Esprit signifie la communication de cette puissance divine, origine de l’existence chrétienne et du comportement qu’elle implique. L’action divine de l’Esprit, souveraine et mystérieuse, intervient à l’image du vent, qui souffle où il veut, sans qu’on puisse le deviner ou le maîtriser.

Seul l’Esprit donne accès à cette vie en plénitude. L’homme livré à lui-même ne parvient pas à connaître les choses de l’Esprit. Et la science d’Israël, ici représentée par Nicodème, pourtant maître en Israël, n’y parvient pas pleinement. La parole de Jésus, qui seul a l’expérience immédiate des réalités divines, est nécessaire, et cette expérience doit être accueillie dans la foi. De cela, Jésus témoigne solennellement.

Un témoignage qu’il présente comme une révélation à deux degrés. D’abord il faut comprendre les choses de la terre. Autrement dit, l’enseignement que livre Jésus sur terre, dans son incarnation, et que transmettent ses disciples. L’intelligence de ce qui se passe ici-bas, et qui ouvre l’homme à la vie de l’Esprit. Une compréhension qui n’est pas aisée et qui nécessite d’être éprouvée dans la foi.

Ensuite, et seulement ensuite, il faut s’ouvrir aux choses du ciel. Ce qu’apporte le mystère de la filiation divine de Jésus et du témoignage qu’il rend sur la Croix. Le Christ élevé en Croix – à l’instar du serpent d’airain élevé par Moïse pour guérir les Israélites des piqûres de serpent (Nb 21,4-9) – sauve l’humanité du péché et de la mort. La Croix est le lieu par excellence de l’exaltation du Christ dans la gloire.

L’enjeu est pour nous aujourd’hui de naître de l’Esprit, d’entrer dans cette dynamique spirituelle qui nous fait participer à un mode d’existence nouveau. L’Esprit, nous dit Jésus, souffle où il veut. Cela ne signifie pas qu’il souffle n’importe où, dans n’importe quelle direction, mais qu’il nous oriente toujours dans le sens du bien et de la vérité. Cherchons à le discerner.

L’Esprit saint est d’abord un Esprit d’unité, non pas de dispersion. Il vient nous unifier, faire la vérité en nous et l’unité (non pas l’uniformité) entre nous. C’est ensuite un Esprit de liberté, car, dit Jésus, la vérité vous rendra libres (Jn 8,31). Il nous libère de nos pesanteurs, de nos faiblesses, et supplée à nos défaillances. C’est enfin un esprit concret, qui intervient dans le réel de notre quotidien. Il intervient de manière discrète, mais efficace, dans les réalités de notre vie.

Se placer dans le souffle de l’Esprit, c’est s’en remettre à Jésus ressuscité. Il est celui qui s’est donné à voir à ses disciples, pas une idée ou un fantôme. Il est celui qui s’incarne, assume notre chair et continue à nous édifier dans son Corps. En ce temps pascal, laissons-nous transformer par l’Esprit qui nous rassemble, qui nous unifie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.