meditation pour ce mardi 27 10

Les petites paraboles de la graine de moutarde et du levain relèvent du patrimoine des trois évangiles synoptiques[1], ce qui indique l’importance qu’elles revêtent dans l’annonce du Royaume. Chez Luc, elles signifient l’expansion incoercible du règne de Dieu et aussi sa puissance transformante, telles que les constate l’évangéliste dans l’expérience de sa mission. Elles interviennent dans le contexte de la montée de Jésus à Jérusalem[2], partie décisive de l’évangile qui représente sa marche vers l’événement pascal dont l’avènement est proche et qui scellera la réalisation du salut.

La parabole de la graine de moutarde montre le contraste entre les débuts du Royaume et sa croissance inespérée. La moutarde, ou sénevé, est une plante potagère qui peut atteindre une grande taille que la petite dimension de la graine ne peut laisser supposer. L’image de l’arbre dans lequel viennent nicher les oiseaux est une hyperbole biblique[3] de la réalisation de l’attente d’Israël à la fin des temps, ainsi que la protection accordée aux nations. Pour Luc, elle représente l’expansion de l’Evangile à tous les peuples.

La parabole du levain vient ajouter, à ce contraste entre la graine et l’arbre, celui de l’enfouissement du levain et de la transformation de la pâte. Une quantité infime de levain a la capacité de faire lever une masse importante de pâte. Jésus est le levain enfoui dans la pâte humaine et qui vient la faire lever. Son enfouissement dans la mort apporte la résurrection de tous.

Les deux paraboles du Royaume invitent ainsi à reconnaître, à travers les débuts modestes de Jésus – bien plus modestes que ceux d’autres réformateurs d’Israël – la splendeur de la fin et les conséquences insoupçonnables de son action : l’évangile répandu aux nations, le salut et la résurrection des hommes.

Avec leurs images d’un monde rural qui peut nous paraître suranné, les deux paraboles restent pour nous aujourd’hui d’une actualité brûlante. Dans une société en perte de repères et qui se laisse dominer par les angoisses du temps, elles apportent l’espérance d’un avenir. Les crises que nous subissons sans pouvoir les maîtriser ne représentent pas la fin de l’humanité. Elles sont autant de signes d’une sourde transformation de tous nos modes d’être, de penser et d’agir.

Même si nous avons des difficultés à le percevoir, même si ses débuts sont modestes et incertains, le Christ agit en nous et son Royaume est en gestation dans notre monde. Sa croissance, même si elle est lente comme la poussée de la sève dans l’arbre, est inéluctable et ira au-delà de nos espérances et de nos moyens humains.

Le Royaume qui lève est pour tous, sans distinction de nations. Il abolit toute différence entre les êtres humains, d’où qu’ils soient. L’essor du christianisme dans les pays de développement en est un signe, une chance et un exemple à saisir pour le monde occidental en proie à ses démons.

Le règne de Dieu ne se réalisera pas sans nous. Pour faire lever la pâte, il faut du levain, mais il faut aussi de la farine que l’on pétrit. Tous nous sommes appelés à y contribuer. La pâte lève aujourd’hui, en décernons-nous les signes ? Comment le Christ agit-il en nous ? Comment y participons-nous ?


[1] Voir les parallèles chez Matthieu (13,31-33) et Marc (4,30-32).

[2] L’œuvre de Luc est entièrement située dans le mouvement de la Parole de Dieu. Celle-ci monte d’abord, dans l’évangile, vers Jérusalem pour ensuite, dans les Actes des Apôtres, descendre de la Ville sainte vers les nations.

[3] Notamment chez Daniel (4,9-18) et Ézéchiel (17,23.31,6).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.