méditation pour la fête du baptême du Seigneur

Le temps de la Nativité se clôture et le baptême de Jésus n’appartient déjà plus à son enfance, puisqu’il a été baptisé à l’âge adulte et qu’il a inauguré par là son ministère public. Le baptême du Seigneur est manifestation solennelle de Dieu à l’humanité. Tous les éléments traditionnels des grandes théophanies bibliques y sont réunis : déchirement du ciel, descente de l’Esprit saint et proclamation de la voix du Père. Le Baptême au Jourdain relève, avec la visite des mages et les noces de Cana, des trois épiphanies de la tradition de l’Église.

Marc est le seul évangéliste à situer le baptême de Jésus au début de son évangile. Il a d’abord énoncé l’objectif qu’il poursuivait : Commencement de l’Évangile de Jésus Christ, Fils de Dieu.[1] Il se propose ainsi d’écrire le commencement de la Bonne Nouvelle du salut, dès la prédication de Jean-Baptiste en qui apparaît déjà l’œuvre de Dieu. Il se concentre sur Jésus, le Messie, – celui qui a reçu l’onction – le Sauveur attendu et qui est réellement le Fils de Dieu. Dès le départ, l’identité de Jésus est révélée.

Le portrait qu’il dresse vient souligner la nature profonde de Jésus et sa supériorité sur Jean-Baptiste. Jean baptisait[2] dans le Jourdain. Il n’était pas le seul à pratiquer ce rite[3] en signe de conversion et de purification des péchés. Mais il se distinguait des autres baptiseurs dans ce qu’il ne se reconnaissait que comme le précurseur d’un autre, qui viendrait après lui. D’un rédempteur dont il ne s’estimait pas digne de délasser les courroies des sandales.[4] Cet autre ne se contentera pas de baptiser dans l’eau pour le pardon des péchés, mais dans l’Esprit saint.

Jésus n’a pas besoin de se présenter au baptême de Jean, puisqu’il est sans péché. Mais par ce geste, il vient manifester sa soumission à la volonté du Père et marquer qu’il partage, par son incarnation, la condition humaine en plénitude. Il se range humblement au niveau des pécheurs, à l’image de l’agneau prenant sur lui le péché du monde. Le baptême du Christ annonce et préfigure, pour l’humanité, le temps du pardon et de la rédemption.

La théophanie au moment où Jésus sort de l’eau l’investit de sa mission. La venue de l’Esprit saint sous la forme d’une colombe rappelle le souffle de Dieu planant sur les eaux au premier jour de création.[5] Elle évoque aussi le retour de la colombe vers l’arche de Noé à la fin du Déluge[6], et qui annonce la restauration de la création ainsi que la promesse d’une alliance avec toute l’humanité. Le Baptême de Jésus inaugure ainsi une création nouvelle, avec un mode inédit de relation d’amour. La parole céleste s’adresse à Jésus pour lui notifier qu’il est bien le fils privilégié, l’héritier par excellence. Il est investi pleinement de l’amour de Dieu. Et c’est désormais dans cet amour qu’il va accomplir sa mission.

Le baptême de Jésus annonce notre propre baptême. Baptisé au nom de Jésus, le fidèle devient à son tour, par cette association, enfant de Dieu. Il reçoit l’Esprit saint qui lui permet de s’adresser à Dieu en l’appelant Abba-Père. Comme Jésus qui ressort du Jourdain, le baptisé émerge du mal et de la mort du péché pour s’éveiller à la vie en plénitude, créature nouvelle pour un monde nouveau. Par son baptême, Jésus invite les êtres humains à la conversion, à la foi, mais, mieux encore, il les guérit, il les relève. Entrer avec Jésus dans l’eau du baptême, c’est donc entrer dans la joie totale et plénière.


[1] Mc 1,1.

[2] Le verbe grec baptisein signifie immerger dans l’eau. Il s’agissait ainsi d’un rite d’immersion dans l’eau plutôt que d’aspersion, donc différent des aspersions rituelles pratiquées dans les milieux juifs.

[3] Les rites de baptême et de purification étaient répandus à l’époque, notamment dans la communauté de Qumram.

[4] Une référence au droit de rachat des biens, où l’usage voulait que l’acquéreur chaussât la sandale du cédant (Rt 4,7). Jean-Baptiste n’est donc pas celui qui rachète, il n’est pas le rédempteur.

[5] Gn 1,22.

[6] Gn 8,8-12.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.