méditation du mardi de Pâques

voici la méditation qu’Alexis nous propose pour aujourd’hui.

Pierre prend la parole pour la première fois au nom du groupe des apôtres après la venue de l’Esprit Saint au jour de la première Pentecôte. Il s’adresse aux juifs[1] qui étaient réunis à Jérusalem pour la fête et restaient perplexes devant le don de l’Esprit dont ils avaient été témoins.[2] Son discours caractérise la prédication apostolique aux auditeurs de religion hébraïque. Il reprend la proclamation des événements constitutifs de la foi chrétienne tels la crucifixion de Jésus et sa résurrection par Dieu[3], avec l’évocation de son ministère terrestre et de sa venue finale. Ces faits sont présentés comme la suite de l’ancienne Alliance, l’accomplissement des prophéties et la réalisation du plan de Dieu. Pierre conclut son discours par un appel à la conversion et à la foi.

Les propos sont durs[4] et sans nuance[5]. Ils n’en constituent pas moins, par la force de leur proclamation le sommet de la proclamation apostolique. D’abord, le crucifié est le Messie – l’oint, le Christ – attendu et annoncé par le roi David. En ressuscitant et en exaltant Jésus, Dieu l’a intronisé comme le saint qui ne connaîtra pas la corruption[6], qui s’assiéra sur le trône royal[7], à la droite du Seigneur.[8]

Ensuite, le Christ ressuscité est Seigneur. Ce titre englobe et dépasse à la fois la signification de Roi-Messie. Il attribue à Jésus le nom du Dieu transcendant, Adonaï.[9] La nature divine de Jésus est ainsi clairement annoncée, dans le mystère de sa relation à Dieu. Les apôtres n’auront cesse de se réclamer de ce Seigneur ressuscité et d’être persécutés pour son Nom,[10] pour sa personne.

A ses auditeurs bouleversés qui lui demandent que faire, Pierre prêche la conversion. Ainsi, quelle que soit leur responsabilité dans la mort de Jésus, la voie de la repentance leur est ouverte. Cette contrition se concrétisera dans le baptême au nom de Jésus Christ, dans une relation étroite avec la personne même de Jésus ressuscité, ce Nom qui apporte aux hommes le salut. Ce baptême d’eau accorde le pardon des péchés et prélude le baptême dans l’Esprit Saint, l’effusion promise par Jésus[11] qui donne la force de témoigner de lui par toute la terre.[12]

Pierre appelle au salut non seulement ceux qu’il estime responsables de la mort de Jésus et à qui est destinée la promesse, mais aussi ceux qui sont au loin.[13] Juifs d’abord, païens ensuite, c’est le schéma de la mission apostolique. Tous sont encouragés à se sauver. Son discours se conclut par la conversion d’un nombre important d’auditeurs.[14]

Le discours de Pierre n’a rien perdu de sa pertinence pour notre humanité en mal de sens. Il s’adresse à ceux qui crucifient le Christ. Notre monde, par ses manquements de solidarité, sa recherche effrénée du profit, son égoïsme outrancier et ses dénis de justice, met tous les jours le Christ en Croix. Le pauvre que l’on opprime, le paysan expulsé de sa terre, l’immigré mourant sur une plage en Méditerranée, pour ne parler que de ceux-là, ne sont-ils pas autant de figures du Christ souffrant sa Passion ?

Son propos n’est pourtant pas de stigmatiser, mais d’appeler à la repentance. Il signifie une perspective de salut pour tous, quelles que soient les fautes ou les erreurs. La résurrection du Christ est ce gage de salut. Elle nous engage à nous convertir pour recevoir le don de l’Esprit saint et avoir la force de témoigner de cette espérance jusqu’aux extrémités de la terre.


[1] Or, à Jérusalem, résidaient des juifs pieux, venus de toutes les nations qui sont sous le ciel (Ac 2,5).

[2] Comment se fait-il que chacun de nous les entende dans sa langue maternelle ? Parthes, Mèdes et Elamites, habitants de la Mésopotamie, de la Judée et de la Cappadoce, du Pont et de l’Asie, de la Phrygie et de la Pamphylie, de l’Egypte et de la Lybie cyrénaïque, ceux de Rome en résidence ici, tous, tant juifs que prosélytes, Crétois et Arabes, nous les entendons annoncer dans nos langues les merveilles de Dieu (Ac 2,8-11).

[3] Vous l’avez livré et supprimé en le faisant crucifier par la main des impies, mais Dieu l’a ressuscité en le délivrant des douleurs de la mort (Ac 2,23b-24a).

[4] L’accusation de peuple déicide sera le prétexte, pendant des millénaires, de la persécution du peuple juif.

[5] Ce sont les dirigeants religieux – sadducéens, pharisiens et scribes – et non pas le peuple juif dans son ensemble, qui ont recherché à faire périr Jésus.

[6] Car tu ne m’abandonnes pas aux enfers, tu ne laisses pas ton fidèle voir la fosse (Ps 16 10, cité en Ac 2,27).

[7] C’est quelqu’un sorti de toi que je mettrai sur ton trône (Ps 132,11, cité en Ac 2,30).

[8] Siège à ma droite, que je fasse de tes ennemis l’escabeau de tes pieds (Ps 110,1, cité en Ac 2,34-35).

[9] Par respect de sa transcendance, le nom de Dieu, YHWH, qu’il a révélé à Moïse au Buisson Ardent (Ex 3,14), ne peut être prononcé. On lui substitue, lorsqu’on l’invoque en prière, celui d’Adonaï, Kyrios en grec.

[10] Les apôtres quittèrent donc le Sanhédrin tout heureux d’avoir été trouvés dignes de subir des outrages pour le Nom (Ac 5,41). Le Nom (hébreu Hachem) était une autre appellation pour désigner la transcendance.

[11] Jean a bien donné le baptême d’eau, mais vous, c’est dans l’Esprit Saint que vous serez baptisés d’ici quelques jours (Ac 1,5).

[12] Mais vous vous allez recevoir une puissance, celle du Saint Esprit qui viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre (Ac 1,8).

[13] Il parle ici des païens, en référence à l’appel du prophète Isaïe : Paix, paix à celui qui est éloigné et à celui qui est proche, a dit le Seigneur. Oui, je le guérirai (Is 57,19).

[14] Les accroissements de l’Eglise sont régulièrement signalés dans le livre des Actes des Apôtres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.