méditation du 11 mai

La libération miraculeuse de Paul[1] de la prison de Philippes et la conversion qu’elle provoque montrent les progrès inéluctables de l’Evangile. Le christianisme, malgré toutes les difficultés de la mission, vient rencontrer les aspirations de salut des nations païennes. Par l’exemple qu’ils donnent, les missionnaires font passer leurs interlocuteurs de l’idée d’avoir la vie sauve à celle de salut éternel. Ainsi donc, l’annonce de l’Evangile apporte la guérison et le salut à une humanité en quête de sens.

A l’issue du «concile» de Jérusalem[2], l’assemblée avait délégué auprès de l’Eglise d’Antioche, avec Paul et Barnabé, deux personnages en vue parmi les frères[3]. Une deuxième mission composée de Paul et Silas[4] part d’Antioche pour parcourir toute l’Asie Mineure. Après tout un périple, une intervention divine les dirige vers la Macédoine. Ils se dirigent vers Philippes[5], dont ils fondent l’Eglise en faisant des disciples[6]. Confrontés au paganisme dans une ville romaine, les deux missionnaires sortent victorieux du combat.

Les Actes, qui soulignent habituellement la bienveillance des Romains avec les chrétiens, mentionnent exceptionnellement une opposition provenant de citoyens romains. Paul et Silas sont accusés à tort[7] de trouble de l’ordre et de prosélytisme[8]. Les motivations de leurs détracteurs relèvent plutôt d’un esprit de revanche pour avoir été spoliés d’une partie de leurs revenus. Quoi qu’il en soit, les missionnaires sont molestés, arrêtés par les autorités romaines et jetés en prison.

L’épisode de la libération miraculeuse[9] apparaît comme une inclusion entre le récit de l’exorcisme de l’esclave et la relaxe des prisonniers. Paul et Silas reprennent en effet leurs activités sans plus mentionner l’événement. Le miracle débute au cours de la nuit pendant que les missionnaires enchaînés sont en prière. Survient un violent tremblement de terre qui ébranle le bâtiment de la prison. Le fait est cependant prodigieux, car toutes les portes s’ouvrent et tous les prisonniers se trouvent libérés de leurs entraves. Songeant à une évasion, le geôlier envisage alors de se suicider[10] et il en est dissuadé par Paul qui le rassure.

Des prisonniers ou du geôlier, qui est libéré ? Le véritable miracle se produit peut-être quand l’homme apeuré demande la lumière[11] aux pieds de Paul et Silas : Que dois-je faire pour être sauvé ? La question du salut[12] est ainsi posée, d’un salut qui concerne tout autant la guérison au physique qu’au spirituel. Paul lui propose la foi au Seigneur Jésus. Autrement dit, en Jésus mort et ressuscité, Christ et Seigneur, le salut est désormais offert à quiconque croit ; la foi seule purifie le cœur de tous[13]. L’homme se convertit[14] alors avec toute sa maison[15], panse les plaies des anciens prisonniers et reçoit le baptême. Il offre ensuite l’hospitalité d’un repas à ceux qui l’ont converti.

Comme Paul et Silas, nous sommes appelés aujourd’hui à apporter la lumière dans les nuits de nos prisons. Le Seigneur engage à faire tomber les chaînes qui entravent note humanité : la haine, la peur, la honte, la violence, la désespérance, l’incompréhension, l’injustice, les dénis de dignité, etc. A ce prix seul peut s’ouvrir un chemin de conversion et de salut dans la foi au Seigneur Jésus. Alors la paix et la réconciliation pourront naître sur notre Terre. Et nous chanterons la joie du Christ qui vient nous relever.


[1] Cette libération fait écho de la libération, par l’Ange du Seigneur, des Apôtres qui avaient été jetés en prison à Jérusalem par le Sanhédrin (Ac 5,17-26).

[2] Cette première assemblée de l’Eglise s’était réunie pour régler la question de la circoncision des pagano-chrétiens à Antioche. Le conflit s’était résolu en faveur de Paul qui avait été confirmé dans sa mission auprès des païens (Ac 15,1-21).

[3] Juda, appelé Barsabbas et Silas (Silvain), qui devint collaborateur de Paul et semble-t-il de Pierre (Ac 12,22).

[4] Barnabé s’est séparé de Paul et est parti évangéliser l’île de Chypre.

[5] Philippes, ville importante de Macédoine, est alors colonie romaine depuis plus d’un siècle. Elle est peuplée en partie de vétérans de l’armée d’Antoine et de paysans. Elle est sous administration romaine et ses habitants jouissent du droit de cité romain. C’est la première fois que Paul est confronté à la mentalité romaine.

[6] Notamment parmi les femmes. Ainsi Lydie, une marchande, qui les héberge chez elle (Ac 16,11-15).

[7] Ils ont converti, en pratiquant un exorcisme, une jeune servante dont les dons divinatoires procuraient des gains substantiels à ses maîtres (Ac 16,16-21).

[8] Si le prosélytisme heurtait la mentalité romaine, il n’était pas encore formellement interdit.

[9] Ac 16,25-34 : Libération miraculeuse des prisonniers.

[10] Les geôliers devaient subir la même peine que ceux qu’ils avaient laissé échapper.

[11] Une lumière physique, mais aussi un éclairement spirituel.

[12] Le salut est toujours en relation intime avec une guérison. Ainsi la déclaration de Pierre devant le Sanhédrin : Chefs du peuple et anciens, on nous somme aujourd’hui, pour avoir fait du bien à un infirme, de dire par quel moyen cet homme se trouve sauvé (Ac 4,9).

[13] Comme l’exprime Pierre à Césarée dans la maison du centurion Corneille : Le pardon des péchés est accordé par son Nom en quiconque met en lui sa foi (Ac 10,43).

[14] La scène n’est pas sans rappeler celle des premières conversions par Pierre le jour de la Pentecôte (Ac 3,37-41) : la même question (Que devons-nous faire ?), la même réponse (Convertissez-vous) et la même conclusion (la réception du baptême).

[15] La maison désigne la famille et les serviteurs, ainsi qu’à l’occasion des relations de métier ou d’amitié. En général, la maison tout entière se convertissait et recevait le baptême (c’est aussi le cas pour la maison de Corneille en Ac 10,2).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.