méditation de ce dimanche

Aujourd’hui, Jésus invite au repos. Il est bon de récupérer un peu après l’effort, d’aller à l’écart afin de reprendre des forces. Mais aussi d’entrer dans le regard compatissant du Seigneur sur les foules sans berger et dispersées qu’il vient rassembler, enseigner et nourrir. De prendre conscience que le monde ne sera pas en repos tant qu’il ne marchera pas vers plus de justice et de solidarité. Il d’agit alors de réaliser le difficile équilibre entre une prise de recul nécessaire à l’action et l’urgence des situations d’une humanité qui se délite.

C’est ainsi qu’après leur première mission,[1] les apôtres se réunirent auprès de Jésus pour rendre compte des résultats qu’ils avaient obtenu. Un rapport qui marque bien que celui qui est envoyé ne travaille pas pour son propre compte, pour ses idées, pour gagner à sa cause. Jésus reste le maître d’œuvre, le vrai pasteur, et qu’il convient de se référer à lui. Aussi forts que soient nos engagements, ils relèvent toujours du Christ et nous nous recevons de lui. Ainsi, que lui rapportons-nous, dans la prière, de ce que nous faisons en Eglise ?

Mais Jésus va plus loin en les invitant à se retirer. Venez à l’écart, dans un endroit désert, et reposez-vous un peu. La surcharge de travail, la tension nerveuse, la fatigue excessive ne sont pas bonnes. Il y a une suractivité qui est nuisible aux engagements, il faut se réserver des moments de prise de recul. Prendre du temps gratuit d’intimité avec Jésus. La vie profonde exige le recueillement, l’introspection, la réflexion. Et quelle est notre part de désert, de silence, de méditation, de repos ?

Alors que Jésus avait programmé un temps de retraite et d’intimité, la foule le presse et bouleverse ses plans. Loin de s’énerver, il accueille ce contretemps et se laisse rattraper par l’urgence. Il fut saisi de pitié, car ils étaient comme des brebis sans berger. Dans notre quotidien, tout comme dans nos projets, acceptons-nous de changer nos méthodes ou nos routines pour répondre aux urgences de la vie ? Dans cette époque d’évolution rapide, une des qualités principales est l’appréciation des situations. Devant les appels pressants, les besoins urgents, les circonstances diversifiées, quelles priorités établir ?

Dans nos évaluations, nous n’avons pas à en rester à notre propre point de vue, mais plutôt à nous ouvrir à la Parole de Dieu. Se mettre à l’écoute de l’Evangile. La priorité de Jésus est d’enseigner en quête de sens qui s’adressent à lui. Il se mit à les instruire longuement. Le manque qu’il vient combler est celui de l’ignorance. Avant même que de les rassasier de pain,[2] il les nourrit de son enseignement. Ainsi le premier service à rendre à tous ceux qui sont désorientés, qui ne savent plus où aller, est de les diriger vers la Parole de Dieu, de les humaniser, de les instruire, de leur enseigner le sens profond de la vie humaine. Sans oublier directement ensuite de pourvoir à leurs besoins physiques ou matériels.

Jésus invite à prendre des vacances. Le mot est synonyme de suspension des activités, de liberté, de loisirs. Donc d’une période propice à regarder les problèmes sous un autre angle. Et, pourquoi pas, prendre le temps du ressourcement, d’une intimité plus profonde avec Dieu dans la prière. Un temps de désert, qui est celui du désir de Dieu et de l’accueil à la nouveauté, à tout ce qui vient bouleverser les routines. Pour nous laisser enseigner par la Parole de Dieu et discerner ce qui est essentiel dans notre existence.


[1] Jésus  a envoyé les Douze deux par deux devant lui pour préparer sa propre venue dans les villages de Galilée en leur donnant des consignes très strictes (Mc 6,6b-13).

[2] Le retour des Apôtres de mission précède directement la multiplication des pains au désert pour une foule de cinq mille hommes (Mc 6,35-44).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.