feuille liturgique pou la Fête Dieu





 

Saint sacrement, 14 juin 2020

Introduction

Est-il meilleur jour pour retrouver le chemin de l’eucharistie que celui où nous célébrons la fête du Corps et du Sang du Christ, la Fête-Dieu ? Christ, pain de vie, se donne à nous qui avons été privés pendant de longs mois de cette force pour alimenter notre foi, entretenir notre espérance, nourrir notre charité. Bien sûr la prière et l’écoute de sa Parole nous relient au Christ mais la communion sacramentelle nous unit à lui corps et âme, pour qu’il soit en nous source de vie. Et puis ce repas du ciel, c’est à un peuple qu’il est offert, une famille de frères et de sœurs qui, confinée, n’a pas pu se réunir. Ce jour est retrouvailles ! La table est prête comme celle qui, dans nos maisons, il y a peu aussi, a pu s’ouvrir à nouveau aux enfants, petits-enfants, amis et proches. Nous voici aujourd’hui en famille, rassemblés à la table du Père pour le repas du plus grand amour. Peut-être pourrions-nous nous saluer mutuellement, sans contact bien sûr, mais à distance, en faisant à gauche et à droite, et devant et derrière un signe de tête souriant, histoire de nous souhaiter mutuellement la bienvenue dans la joie de nous retrouver.

Litanie pénitentielle 

*Seigneur Jésus, tu es le pain vivant descendu du ciel. Tu donnes la vie éternelle. Sois la force de ceux qui peinent. Prends pitié de nous.

* O Christ, ton corps livré est le vrai pain. Tu donnes la vie au monde. Sois l’unité de ton Église. Prends pitié de nous.

* Seigneur, ton sang versé est source de joie. Tu es l’espérance des hommes. Sois le réconfort des affligés. Prends pitié de nous.

Intentions

* A la table du Christ, pain de vie, nous apportons les solidarités des hommes. Nous pensons à ceux qui servent les plus pauvres, ceux qui visitent les prisonniers, ceux qui soignent les malades. Pour eux, nous demandons la joie des serviteurs.

* A la table du Christ, pain de vie, nous apportons les détresses des hommes. Nous pensons à ceux que le désespoir a gagnés, ceux que le découragement a abattus, ceux que l’angoisse a enserrés. Pour eux, nous demandons la paix du cœur.

* A la table du Christ, pain de vie, nous apportons les engagements des hommes. Nous pensons à ceux qui gouvernent pour le bien de tous, ceux qui conduisent l’Église en ces temps troublés, ceux qui annoncent l’évangile par leurs paroles et leurs actes. Pour eux, nous demandons l’enthousiasme qui mobilise.

* A la table du Christ, pain de vie, nous apportons les souffrances des hommes. Nous pensons à ceux que la mort a éloignés de nous, ceux que le deuil a frappés, ceux que le décès de proches rend inconsolables. Pour eux, nous demandons l’espérance pascale.

A la fin de cette célébration veuillez reprendre votre feuille liturgique avec vous. Merci

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.