méditation du 12 juillet

Aujourd’hui, la Parole de Dieu vient à nous dans toute sa vigueur et sa fécondité. Jésus nous entretient de semailles et de germination. La Parabole du semeur est connue de tous. L’évangile comprend trois parties distinctes. D’abord la parabole elle-même, ensuite la réponse de Jésus à la question « Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? », et enfin l’explication de la parabole donnée aux seuls disciples.

Il faut d’abord remarquer que Jésus adresse cette parabole à une foule immense massée sur le bord du lac et qu’il parle depuis une barque, qui symbolise l’Église. Il s’agit donc d’un enseignement adressé au grand public et de portée universelle. De même que Jésus est sorti de la maison pour enseigner, le semeur est sorti pour semer. Ce qui fait comprendre d’emblée que le semeur, c’est Jésus lui-même.

Ce semeur est pour le moins atypique. De manière impensable pour tout travailleur de la terre, il n’hésite pas à jeter des grains partout. Scandaleux de travailler ainsi pour ceux qui ne pensent et ne vivent qu’en fonction du profit, du résultat. Mais le semeur sait qu’à la fin sa Parole sera merveilleusement efficace. Ainsi est signifiée la prodigalité de Jésus, à l’image de celle du Père.

Le grain tombe dans quatre terrains différents, du plus stérile au plus fécond. Après trois échecs coup sur coup, on s’attend à un quadruple insuccès. Or voilà qu’un résultat positif survient, qui dépasse même tout espoir. Ce qui vient souligner que Jésus ait voulu encourager ses disciples ou ses auditeurs à qui il annonce la venue imminente du règne de Dieu, en les invitant à garder courage devant les lenteurs de la croissance et la petitesse de son étendue. Jésus signifie ainsi que le Royaume adviendra malgré les obstacles. La parabole du semeur invite donc à la foi et à l’espérance en Dieu.

Les disciples étonnés demandent à Jésus pourquoi il s’adresse à la foule en paraboles. Pourquoi réserve-t-il un enseignement plus complet à ceux qui connaissent déjà les mystères du Royaume ? Jésus leur signifie alors que la parabole éclaire ou aveugle selon l’accueil que l’on fait de ses paroles. D’aucuns – les disciples – croient et reçoivent le don de connaître le Royaume. Aux autres – la foule – ce n’est pas donné, non à cause d’un quelconque favoritisme, mais parce qu’ils se ferment à la Parole de Dieu.

L’explication de la parabole, en se concentrant sur la qualité des terrains qui reçoivent la semence plutôt que sur celle-ci, témoigne d’une relecture qu’en ont faites les premiers chrétiens. Pour ceux-ci, le résultat dépend presqu’exclusivement de la nature des terrains, autrement dit du degré d’ouverture de cœur et d’esprit des auditeurs de l’évangile. Le message d’espérance se transforme en exhortation pour attirer l’attention sur ce qui peut entraver la construction du Royaume : les soucis, les tentations, le manque de persévérance, l’attrait des richesses.

Aujourd’hui, Jésus sème la Parole de la foi et de l’espérance. Chacun reçoit la graine et en fait ce qu’il veut. Et si l’égoïsme, la colère, la jalousie l’étouffent, le Semeur sèmera encore et toujours, et peut-être que la graine des cailloux et des orties, du chemin et de l’ombre, tenace et fécondée par la grâce divine poussera et donnera aussi du fruit en abondance !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.