évangile et méditation pour ce 12 novembre

Évangile selon saint Luc

En ce temps-là, comme les pharisiens demandaient à Jésus quand viendrait le règne de Dieu, il prit la parole et dit : « La venue du règne de Dieu n’est pas observable. On ne dira pas : “Voilà, il est ici !” ou bien : “Il est là !” En effet, voici que le règne de Dieu est au milieu de vous. » Puis il dit aux disciples : « Des jours viendront où vous désirerez voir un seul des jours du Fils de l’homme, et vous ne le verrez pas. On vous dira : “Voilà, il est là-bas !” ou bien : “Voici, il est ici !” N’y allez pas, n’y courez pas. En effet, comme l’éclair qui jaillit illumine l’horizon d’un bout à l’autre, ainsi le Fils de l’homme, quand son jour sera là. Mais auparavant, il faut qu’il souffre beaucoup et qu’il soit rejeté par cette génération. »

À quelques jours de la célébration de la fête du Christ-Roi, l’annonce du Royaume s’intensifie dans les lectures de l’Évangile. Aujourd’hui encore, la Parole que nous avons entendue nous rappelle que, « en effet, voici que le règne de Dieu est au milieu de vous. » Nous pouvons nous demander ce que signifie cette affirmation. D’un côté, elle est une réponse à la question des « pharisiens (qui) demandaient à Jésus quand viendrait le règne de Dieu. » Leur attitude cache la tendance de l’être humain à tout attendre d’un Dieu qui serait finalement un grand marabout, qui résoudrait tous nos problèmes. Le dépliant de l’un d’entre eux, distribué à la sortie d’une bouche de métro, assurait à peu près le « Retour de l’être aimé, résoudre les difficultés dans le couple, chance, réussite dans les affaires, désenvoutement, retrait de mauvais sorts, protection contre les dangers, protection de votre domicile, de vos amis, de votre famille, tous les problèmes que vous avez seront résolus entre trois à sept jours. PS : Satisfaction totale et assurée ! »
 Or Jésus nous a enseigné que si nous devons faire confiance en Dieu, il est de notre responsabilité d’œuvrer pour que le règne s’établisse parmi nous. « Dieu qui t’a créé sans toi, ne te sauvera pas sans toi », disait déjà saint Augustin
 Le Règne est cette réalité spirituelle qui transforme la réalité matérielle dans laquelle nous vivons. Accueillir ce don de Dieu nous permet d’œuvrer en chrétiens et de rendre présent le Royaume parmi nous. C’est ce que nous a rappelé le pape François dans les catéchèses «Guérir le monde » des audiences pontificales des mois d’août et septembre et dont voici un extrait :
« C’est pourquoi nous devons garder notre regard solidement fixé sur Jésus et avec cette foi embrasser l’espérance du Royaume de Dieu que Jésus lui-même nous apporte. Un Royaume de guérison et de salut qui est déjà présent parmi nous. Un Royaume de justice et de paix qui se manifeste à travers des œuvres de charité, qui à leur tour accroissent l’espérance et renforcent la foi. Dans la tradition chrétienne, foi, espérance et charité sont bien davantage que des sentiments ou des attitudes. Ce sont des vertus qui nous sont communiquées par la grâce de l’Esprit Saint : des dons qui nous guérissent et qui nous rendent guérisseurs, des dons qui nous ouvrent à des horizons nouveaux, même quand nous naviguons dans les eaux difficiles de notre temps. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.