méditation du 18 mai

Le discours d’adieu de Paul aux Anciens d’Ephèse présente une portée qui dépasse, par l’importance de son propos et la charge symbolique qu’elle représente, le cas particulier qu’il évoque. Pour en saisir tout l’enjeu, il est utile de le présenter comme le dernier acte missionnaire que Paul pose avant son voyage à Jérusalem[1], dont l’accomplissement représente pour lui la plus grande entreprise de toute sa carrière.

Paul se rend à Jérusalem pour y apporter le produit de la collecte qu’il a réalisée auprès de toutes les Eglises qu’il a créées pour les saints de Jérusalem. Cette collecte[2] est l’expression de la solidarité des communautés pagano-chrétiennes pour les pauvres de l’Eglise-mère de Jérusalem et répond à ce que les Apôtres avaient demandé de se souvenir des pauvres[3]. Paul en attendait les résultats les plus heureux pour l’Evangile à travers tout le monde romain et pour l’accomplir, il s’est jeté consciemment dans le plus grand des dangers, où peu s’en fallut qu’il ne perdit la vie.

Au cours de son troisième voyage missionnaire[4], Paul s’est adressé successivement à des Juifs[5] et à des païens[6]. Maintenant, son discours est destiné à des chrétiens, et même plus précisément à des dirigeants d’Eglise. Il s’agit à la fois d’un discours d’adieu[7] et d’une exhortation à des responsables.[8] Après avoir évoqué son passé en Asie, Paul en vient au présent et à l’avenir. Il terminera ensuite son discours par des exhortations à la vigilance et à l’amour fraternel. Il s’adresse à des Anciens, catégorie qu’il a déjà mentionnée[9] et dont il précise les fonctions exactes[10] pour la première fois.

Paul est à Millet[11] où il fait convoquer les Anciens d’Ephèse. Au moment de son départ pour Jérusalem, il les charge de poursuivre le travail que lui-même a accompli au service de l’Eglise et de l’Evangile. Il les avait déjà probablement installés après avoir apporté l’Evangile à la ville d’Ephèse et y implanté l’Eglise.[12] Les paroles qu’il leur adresse maintenant prennent le caractère solennel d’adieux définitifs et d’investiture dans une mission précise.

Le discours débute par une large évocation de l’œuvre missionnaire accomplie en Asie. Il insiste sur l’humilité du service pour le Seigneur et les difficultés rencontrées tant avec les Juifs[13] qu’avec les païens.[14] Aucune peine n’a été ménagée, rien n’a été caché ni gardé par devers soi dans l’annonce du plan de Dieu. L’appel à la conversion et à la foi[15] a guidé Paul dans le témoignage qu’il n’a cessé de rendre.

Le propos se poursuit par une mise en perspective de ce qui attend Paul dans son chemin pour Jérusalem en vue d’y distribuer la collecte. Il est enchaîné par l’Esprit, autrement dit, il pressent que le devoir qu’il s’impose sera difficile et semé d’épreuves. Mais il signifie sa détermination de poursuivre sa mission avec résolution. Même au prix de sa vie, il rendra témoignage à l’Evangile en annonçant le Royaume de Dieu. Il sait son adieu irrémédiable et est conscient d’avoir fait tout ce qu’il pouvait. Chacun est maintenant responsable de son propre sort et il passe la main.

Le discours de Paul conserve toute sa pertinence aujourd’hui, pour témoigner de l’Evangile et du Royaume de Dieu dans une société déchristianisée et hostile à tout ce que représente l’Eglise. Le témoignage que nous avons à porter doit se faire dans l’humilité, mais aussi dans la persévérance malgré les difficultés, les tracasseries et parfois les persécutions. Pour accomplir le plan de Dieu, il faut faire preuve de détermination et ne pas être avare de sa peine et de son temps. Il est indispensable également de mettre les gens à qui on s’adresse en position de prendre leurs responsabilités en ne s’appropriant pas le travail que l’on entreprend. Par-dessus tout, il faut placer sa confiance dans l’Esprit Saint et se laisser guider par lui. A ce prix seulement, notre appel à la conversion et à la foi sera crédible et nous pourrons faire progresser le Règne de Dieu.


[1] Il s’agit du troisième séjour de Paul à Jérusalem. Le premier a eu lieu au début de son ministère, après sa prédication à Damas (Ac 9,26-31) et le deuxième à l’occasion de l’assemblée de Jérusalem, destinée à résoudre le conflit relatif à la circoncision des païens (Ac 15,1-33).

[2] Le livre des Actes ne parle pratiquement pas de cette collecte (elle est mentionnée dans AC 24,17), peut-être à cause de l’arrestation de Paul à Jérusalem ou parce qu’elle avait perdu son intérêt quand Luc en fit la rédaction. Paul y attache de l’importance, puisqu’il la mentionne à quatre reprises (Rm 15,25-27.31 ; Ga 2,10 ; 1 Co 16,1-3 ; 2 Co 8 – 10).   

[3] Simplement, nous aurions à nous souvenir des pauvres, ce que j’ai eu bien soin de faire (Ga 2,10).

[4] Parti d’Antioche (Syrie) en 49, Paul ira jusque Jérusalem en passant par l’Asie, notamment Corinthe et Ephèse (Ac 18,23 – 21,14).

[5] Discours à Antioche de Pisidie (Ac 13,16-41).

[6] Discours à Lystre (Ac 14,15-17) et à Athènes (Ac 17,22-32).

[7] Qui a parfois les mêmes accents que les mots qu’il adresse à Timothée (2 Tm 3).

[8] Qui présente des recoupements avec 1 Tm, Tt et 1 P 5,14.

[9] Pour leur signaler la collecte (Ac 11,30) ou citer leur désignation dans les Eglises (Ac 14,23).

[10] Prenez garde à tout le troupeau sur lequel l’Esprit Saint vous a établis gardiens (episcopos), pour paître (poimainein) l’Eglise de Dieu (Ac 20,28). Une tradition protestante (notamment anabaptiste et baptiste ou encore méthodiste) verra dans ce texte, et dans l’adresse correspondante de Pierre aux Anciens (1 P 5,2) une équivalence entre les anciens (ou presbytres), les pasteurs et les évêques (ou épiscopes).

[11] Dans sa hâte de se rendre à Jérusalem, il ne veut pas perdre de temps en se rendant à Ephèse (Ac 20,16).

[12] Bien que le fait ne soit pas mentionné à son départ d’Ephèse pour la Grèce et la Macédoine (Ac 20,1).

[13] Mésaventure avec les exorcistes juifs (Ac 19,11-20).

[14] Emeute à Ephèse (Ac 19,21-40).

[15] L’appel à la conversion des péchés est la conclusion habituelle des discours missionnaires (Ac 3,19).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.