méditation de ce 21eme dimanche ordinaire

merci à Alexis pour cette méditation dominicale.

DIMANCHE ORDINAIRE 21 B 2021
Aujourd’hui à nous comme autrefois à Capharnaüm, Jésus fait entendre une parole rude. Celui qui
mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle, et moi je le ressusciterai au dernier jour.
1 Parole
vigoureuse qui frappe et dérange, qui est inacceptable, inaudible parfois. Mais Parole de Vie. Vivante
en effet est la Parole de Dieu, énergique et plus tranchante qu’un glaive à double tranchant. Elle pénètre
jusqu’à diviser âme et esprit, articulations et moelles. Elle passe au crible les mouvements et les
pensées.
2 Et Jésus, Verbe fait chair est cette Parole Vivante. Chair et Parole qui concernent la vie, qui
donnent vie, qui contribuent à un accroissement de vie.
Notre foi n’est pas adhésion à un système d’idées abstraites, mais parole de quelqu’un à quelqu’un,
parole qui interpelle et touche au cœur de nos vies. Parole qui tranche radicalement dans les routines
et les tiédeurs de l’existence et place devant des choix absolus, des enjeux lucides de vie ou de mort.
En donnant sa chair en nourriture, Jésus ne peut laisser insensible et détaché. Chacun est placé devant
une alternative exclusive, plus moyen de biaiser, plus d’échappatoire, il faut choisir. Les paroles que je
vous ai dites sont esprit et elles sont vie. Accepter la Parole, c’est vivre en plénitude de l’Esprit. La
refuser, c’est laisser mourir en soi l’espérance de la vie.
Impossible de rester indifférent aux propos tenus. Les termes crus utilisés par Jésus et la perspective
de leur mise en œuvre concrète entraînent des réactions contrastées, des rejets parfois violents. Les
propos sont inintelligibles à moins de reconnaître en Jésus le Dieu Vivant, d’admettre qu’il puisse mourir
pour donner la vie et être ainsi le pain de vie. D’où la défection scandalisée de nombre de disciples.
Pourtant, rejeter la Parole donnée en nourriture, c’est se priver de la possibilité de faire corps avec elle,
d’en faire sa propre substance. Et s’engager dans une voie d’étiolement, où l’être ne se nourrit plus de
ce qui constitue son essence, s’engager alors dans un chemin qui mène à la mort. Qui me rejette et ne
reçois pas mes paroles a son juge : la parole que j’ai dite le jugera au dernier jour.
3
A ses familiers, Jésus pose la question de la confiance. Voulez-vous partir, vous aussi ? Là encore, il
faut trancher. Partir, c’est rester frileusement en soi-même, dans un enfermement et un immobilisme
qui tuent. Rester, c’est partir avec lui dans la mouvance de son Esprit, faire le pari insensé de la Parole
qui se donne. Parole reçue pour parole donnée. Pas d’autre assurance que celle de la foi en un ami.
Et s’abandonner à lui, se déposséder de soi, se laisser aller. A qui irions-nous ? Et s’entendre dire dans
une affectueuse confiance et une touchante spontanéité : Tu as les paroles de la vie éternelle. Oser un
acte d’amour. Donner sa foi à une personne qui vous touche et vous émeut, et non pas se prononcer
sur un message qui dépasse largement l’entendement humain.
Accepter en rendant grâce le Verbe fait chair, le reconnaître comme l’envoyé du Père, qui, par le don
qu’il fait de soi, rassasie de toute faim et apaise toute soif. Et s’engager avec lui sur le chemin qui mène
à la vie.
La reconnaissance de la Parole de Dieu implique aussi d’adopter de nouveaux comportements, de
s’éveiller à des modes de vie inédits. Et, à travers les doutes, les tâtonnements et les questionnements,
d’expérimenter la force créatrice de l’Esprit. De discerner, dans les réalités les plus banales et les plus
quotidiennes de l’existence, la Parole qui excise les chairs mortes et insuffle la vie. C’est l’Esprit qui fait
vivre, la chair n’est capable de rien.

1
Jn 6,54 : Discours sur le pain de vie.
2 He 4,12 : L’entrée par la foi dans le repos de Dieu.
3
Jn 12,48 : Les conditions de la foi véritable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.