méditation pour le second dimanche d’Avent

Aujourd’hui, une voix crie dans le désert. En ce temps de l’Avent, elle prépare nos cœurs à la venue du Christ, Parole faite chair dans chair de femme. Dans nos déserts de banalité et d’ennui, de regrets et de rancœurs inutiles, elle dit que Dieu s’est mis en route. Elle proclame que Jésus a besoin d’un chemin pour entrer dans nos vies.

Jean le Baptiste, le Précurseur, fait sa Joyeuse Entrée dans l’histoire de notre salut. Une mise en scène solennelle qui situe l’événement dans l’histoire universelle. Les personnalités appelées à en témoigner sont des hommes puissants, des dignitaires en vue. Cependant, l’annonce du salut ne les concerne pas, la Parole est adressée à un pauvre de cœur. Jean-Baptiste parcourt le désert, refaisant le chemin initiatique de l’Exode vers la terre promise. Rude figure biblique proclamant un message, une bonne nouvelle : Tout homme verra le salut de Dieu. Nul n’est exclu de la rédemption, sinon par sa faute.

Les Écritures ont décliné le salut de bien des manières. Aujourd’hui, il nous est décrit dans des images grandioses. Le salut est comme un vêtement d’apparat dont on se pare, une couronne mise sur la tête. Se dépouiller de sa robe de tristesse pour revêtir une parure de gloire. Laisser les habits du vieil homme pour se couvrir de ceux de l’homme nouveau. Ou encore devenir une créature nouvelle en revêtant le Christ. S’orner du vêtement blanc du Ressuscité pour participer avec lui à la gloire de sa résurrection.

Le salut sonne aussi comme un nom nouveau. Nom donné à Jérusalem comme le signe d’une nouvelle création, où se déploie la splendeur reçue de Dieu. Nous aussi portons un nom nouveau manifestant le don de la grâce : enfant bien-aimé de Dieu, chrétien, disciple du Christ marqué du sceau de l’Esprit.

Le salut est encore comme un retour d’exil dans la jubilation et la lumière. La nature, le cosmos entier sont associés à cette marche dans la joie et la louange des merveilles de Dieu. Chacun de nous peut revenir d’exil : sortir de sa solitude, être libéré de ses prisons intérieures, échapper au sentiment d’une vie sans but, s’affranchir de ses errances. Pouvoir alors marcher sans trébucher vers le jour du Christ.

C’est à tout homme qu’est apporté le salut de Dieu. Joie et bonheur immenses qui ravissent. Béatitude à vivre comme en rêve. Le rêve de tous les possibles. Désormais, il est possible que les humbles soient élevés et les puissants abaissés, possible que toutes les villes deviennent Paix-de-la-Justice et Gloire-de-la-piété-envers-Dieu, et possible que tout homme, en tout lieu de la planète, voie le salut de Dieu.

Pour que le rêve devienne réalité, l’Évangile nous appelle à une attente active. La voix de Jean-Baptiste résonne encore jusqu’à nous : Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez la route. Le précurseur nous appelle à tracer cette route au plus profond de nous-mêmes, mais aussi dans le monde, dans nos milieux de vie, où la Bonne Nouvelle doit encore advenir et changer le comportement de chacun. Pour qu’une existence plus juste, plus généreuse, plus solidaire s’ouvre enfin pour tous.

Un chemin de conversion qui nous fasse progresser dans la clairvoyance de ce qui est essentiel. Le plus important, n’est-ce pas aussi une grâce de l’Avent qui nous permette de revoir notre échelle de valeurs pour discerner l’essentiel de l’accessoire, l’important du provisoire ? La grâce de la venue du Christ dans une Alliance nouvelle, qui propose à toute l’humanité la plénitude du salut dans un univers renouvelé dans l’amour de Dieu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.